César des Lycéens édition 2022

Depuis 3 ans, la candidature des élèves de terminale de l’option Cinéma-Audiovisuel (CAV) est retenue pour participer au César des Lycéens. Tous les élèves de Terminales générale, technologique et professionnelle, CAV ou pas, voient donc les 5 ou 7 films nominés dans la catégorie du César du Meilleur Film, et votent à titre individuel pour leur film préféré. Ils étaient encore 1866 (84 classes inscrites) à participer cette année.

Pour cette édition, seuls les 18 élèves de l’option CAV des lycées Cassin et Ozanam étaient retenus pour l’académie de Bourgogne. Pour ouvrir l’opération, le lycée a accueilli le vendredi 28 janvier le critique de cinéma Pascal Binetruy de la revue Positif qui a donné ses conseils pour évaluer les qualités d’un film. Ensuite, du lundi 7 au vendredi 11 février, les élèves ont pu voir les 7 films retenus : La Fracture de Catherine Corsini, Bac Nord de Cédric Jimenez, Annette de Léos Carax, Onoda, 10000 nuits dans le jungle d’Arthur Harari, L’Evénement d’Audrey Diwan, Aline de Valérie Lemercier, Illusions perdues de Xavier Giannoli, au Cinémarivaux, grâce à son directeur Guillaume Fourrière, qui a donné aussi la possibilité aux élèves de présenter chacun des films au public (souvent nombreux) présent. Après ces visionnages, chaque élève a rédigé la critique cinématographique du film de son choix. Et, avant de laisser la place aux votes, un vif débat s’est engagé entre les élèves. Bilan : 3 voix pour Bac Nord, 2 voix pour Illusions perdues, 1 voix pour Onoda, 1 voix pour La Fracture pour le lycée Ozanam, mais tous étaient unanimes pour dire que la sélection était d’une grande qualité et d’une grande variété, avec des remarques positives aussi pour le contenu social et très émouvant de La Fracture et la forme très esthétique d’Annette.

Si Illusions perdues a finalement été élu comme meilleur film par les professionnels, les élèves ont donné le César des Lycéens à Bac Nord. Le lundi 7 mars, nous étions donc à Paris toute la journée pour remettre ce prix à Cédric Jimenez (réalisateur) et Hugo Sélignac (producteur). Nous avons visité Paris et ses principaux monuments, le musée de L’Orangerie et nous avons été accueillis dans le vieil amphithéâtre de la Sorbonne. Après un bref discours du ministre de l’Education Nationale, Jean-Michel Blanquer, les deux lauréats ont répondu aux questions des 400 élèves présents, puis se sont livrés au jeu des photographies. De notre côté, une journaliste du JSL couvrait notre présence à Paris, une élève du lycée Cassin ayant été choisie pour remettre, avec un élève de Reims, le César (voir article ci-joint). Et, Gilles Lellouche, acteur du film, contacté par Instagram, a fini par téléphoner à l’un de nos élèves et nous a laissé un message vocal très chaleureux et sympathique !

Elèves et professeures sont enchantés d’avoir vu les films en salle (merci Guillaume !), d’être allés enfin à Paris, malgré la situation sanitaire. Et nous souhaitons, évidemment, renouer avec cette opération très riche, qui fait le bonheur de tous, l’an prochain !

Nous avons eu droit à un certain nombre d’articles :

Mâcon. Le César des lycéens 2022 sera remis par une jeune Mâconnaise à Paris (lejsl.com)

Cinéma. La Mâconnaise Margaux Verdenet remet le César des lycéens au réalisateur de « Bac Nord » (lejsl.com)

Partagez cette actualité

Facebook
Twitter
WhatsApp
Email
Retour haut de page