César des Lycéens

Les lycéens mâconnais votent pour le César du meilleur film.
Une vingtaine d’élèves de terminale option cinéma des lycées René-Cassin et Frédéric-Ozanam font partie du jury national de lycéens qui désigneront leur film favori lors de la cérémonie des prix des César 2022.

Les lycéens option cinéma des établissements René-Cassin et FrédéricOzanam vont visionner tout ou une partie des sept films français nommés dans la catégorie « meilleur film » des César 2022, lors de plusieurs séances
au Cinémarivaux ces deux semaines. Ils doivent voter avant le 25 février à 16h, début de la 47e cérémonie des Césars.

Le lauréat sera annoncé lundi 28 février. Quant au César des lycéens, il sera remis lors d’une rencontre-débat à
Paris le 7 mars prochain. Un tirage au sort décidera quels établissements y assisteront.
« Nous avons une autre vision et une autre expérience que les adultes »
Presque 2 000 lycéens de France et des lycées français de l’étranger votent cette année. Parmi eux, Valentine et Marion, élèves au lycée Ozanam. Elles disent avoir aimé les films vus. « Ce sont des styles différents. Notre choix va
se faire en fonction du scénario, de la réalisation, du jeu des acteurs. C’est la vision d’ensemble qui compte. C’est pour ça que c’est bien d’avoir un prix des lycéens, car nous avons une autre vision et une autre expérience que les
adultes », affirment les deux lycéennes.
« On apprend à avoir un regard critique lors de nos classes de cinéma » Maxence, élève au lycée René-Cassin, est du même avis : « Je pense que l’avis change par rapport à la tranche d’âge. Nous serons plus touchés par
certains films, mais on apprend aussi à avoir un regard critique lors de nos classes de cinéma. Personnellement, je vais essayer de ne pas voter en fonction d’un simple coup de cœur pour une des histoires, mais en fonction
des procédés utilisés par les réalisateurs pour présenter l’histoire. »

Un investissement personnel
Anne Evrot, professeure de français et responsable de l’option cinéma au lycée Cassin se déclare contente de l’investissement de ses élèves. « Ils sont très sérieux dans leur démarche alors que la plupart des séances sont en
dehors de leurs heures de cours et qu’ils doivent préparer le baccalauréat en même temps. C’est un vrai investissement personnel », sourit-elle.
Ses élèves auront toute la première semaine des vacances pour se décider avant de voter. Au lycée Ozanam, la stratégie est différente. « Nous allons discuter ensemble ce vendredi avant qu’ils donnent leur vote. Ça restera
évidemment une décision individuelle », précise Ghislaine Ringuelet, professeure référente d’audiovisuel et cinéma au lycée Frédéric-Ozanam.

Créé en 2019 par l’Éducation nationale et l’Académie des arts et techniques du cinéma, ce prix a pour objectif de « fédérer les jeunes autour du cinéma français et continuer à en faire un mode d’expression privilégié de leur
créativité. »
Les sept films parmi lesquels les lycéens doivent choisir cette année
sont : Aline , réalisé par Valérie Lemercier, Annette de Leos Carax, Bac nord
de Cédric Jimenez, La Fracture de Catherine Corsini, Illusions perdues de
Xavier Giannoli, L ’Évènement réalisé par Audrey Diwan et Onoda, 10 000
Nuits dans la jungle d’Arthur Harari.

Voici un article paru dans le JSL à propos du césar des lycéens.

Partagez cette actualité

Facebook
Twitter
WhatsApp
Email
Retour haut de page