Notre Dame Ozanam

• RÉSULTATS BACCALAURÉAT 2017 : Série L 100%, Série ES 97.50%, Série S 96%, Série STMG 100%, Bac Pro GA 100%, certification intermédiaire BEP MSA 100%

Le mot d'accueil


 

 

C’est la rentrée !

 

 

Chacun s’active aux préparatifs de la nouvelle année qui s’annonce.

Fidèles à notre projet, c’est avec enthousiasme  que nous  accueillerons les élèves qui nous sont confiés. Pour débuter cette nouvelle année   nous vous proposons  la lecture de ce conte africain.

Que chaque élève, chaque famille, chaque personnel se sente accueilli et heureux de retrouver le chemin  du Centre Scolaire.

 

Il y avait, dans un village, une famille avec quatre jeunes doués chacun de qualités exceptionnelles.

Le premier savait très bien compter, les nombres n’avaient pas de secret pour lui.

Le deuxième avait une ouïe si fine qu’il détectait le moindre bruit à des kilomètres à la ronde.

La vue du troisième était époustouflante, même le grain de sable le plus fin ne pouvait échapper à ses yeux perçants.

Quant au quatrième, il était le chasseur le plus redoutable qui soit tant il était précis au tir à l’arc.

 

Ces jeunes partirent en voyage ; la route devait être très longue et pour s’alimenter on leur donna un sac de couscous.

Avant de partir, il fut décidé de compter tous les grains de couscous afin de ne pas gaspiller la précieuse réserve. Vous devinez à qui revint cette tâche… Il s’assit, dénombra les grains, retint le nombre total et l’équipe se mit en route.

Ils eurent bientôt à traverser une rivière ; pendant la traversée, le second voyageur s’arrêta et prévint ses compagnons : « Attention, j’ai entendu un bruit ! Ce doit être un grain de couscous qui est tombé dans l’eau. »

Tous s’arrêtèrent et le troisième se mit à fouiller le fond de la rivière du regard. Il repéra très vite ce qu’il cherchait : « Effectivement, notre ami a raison ! J’aperçois un grain de couscous, là, à gauche des algues, entre les deux pierres rondes, tout au fond de l’eau. Un endroit inaccessible… »

Le quatrième sortit une flèche de son carquois, visa là où lui indiquait son ami et le projectile alla se planter dans le grain qu’il put retirer facilement de l’eau.

« Mais, se dirent-ils, si c’était le grain de couscous d’une autre personne et non le nôtre ? Il faut veiller à ne pas prendre le bien d’autrui ! »

 

Alors ils s’assirent et le premier refit son compte. Il trouva qu’il manquait, en effet, un grain. C’était donc bien le leur.

 

Alors, demanda Grand-Père, lequel de ces jeunes est le plus fort et le plus malin ?

On discutait ferme :

–        C’est le premier, celui qui savait compter !

–        Oui, mais il n’avait rien entendu et ils auraient tous passé leur chemin sans le deuxième !

–        Personne ne l’aurait repéré au fond de l’eau sans le troisième !

–        Comment auraient-ils pu le sortir de l’eau sans le quatrième ?

 

Chacun donnait son avis. Personne n’avait tort mais Grand-Père concluait :

–        Dans tout village, dans toute famille, il y en a toujours un qui est le plus fort, un qui est plus intelligent, un qui voit mieux, un qui entend mieux… Chacun avec les qualités qu’il a reçues. Mais ils ne peuvent aller plus loin que s’ils se mettent ensemble, comme vous autour de moi. Chacun de vous a ses talents mais c’est ensemble que vous pourrez avancer.

 

D’après un conte africain raconté par Mgr A. Titianma, évêque au Burkina Faso.

 

 

Bonne rentrée à tous et à chacun !

 

 

Brigitte Lhéritier                                        Catherine Pommet

Chef d’établissement collège Lycée                    Chef d’établissement maternelle et primaire

Enseignement supérieur

Coordination du Centre Scolaire

 

 

« Je ne connais pas de bonheur plus grand que de parler à des jeunes qui ont l’intelligence du cœur »

Frédéric Ozanam

Content Management Powered by CuteNews